TRANSMISSION

"Seul le Vivant peut transmettre la Vie"

QUESTIONS / RÉPONSES

Même si rien ne peut remplacer la rencontre en présence, voici, retranscrits en substance, quelques extraits d’Enseignements de CORABUNDA faisant suite à une question (la réponse, dans sa totalité, étant souvent bien plus longue). 

Nombre d’Enseignements ne seront pas retranscrits ici, car ils se justifiaient uniquement par un besoin spécifique individuel, dans l’instant et leur intérêt ne pourrait être compris hors contexte. 

Enfin, le vouvoiement a été généralisé. 

Revenez régulièrement sur cette page pour découvrir de nouveaux extraits ajoutés.

 

Aperçu des questions :

Un idéal de société ?

Un conseil ?

Éveillé-Incarné ?

Combien de temps pour m’ Éveiller ?

Un mantra ?

Mensonge et Vérité.

Un marchand d’Éveil ?

Éveil partiel ?

amour ou Amour ?

Les bébés sont-ils Éveillés ?  * NOUVEAU *

Questions complètes avec la réponse de CORABUNDA :


Un idéal de société ?
    •    Quelle est votre idéal pour notre société ? Quelle loi devrait-être adoptée en priorité ?

Je n’ai aucun idéal pour notre société « de l’illusion », ni ne souhaite l’adoption d’aucune loi.
La nature profonde de chaque être humain est l’Amour Universel.
Je suis là pour vous guider vers cette nature profonde qui vous fera réaliser, spontanément, avec les autres êtres Éveillés, la communauté d’Amour Universelle.
Les fondements de notre société, comme la concurrence, la propriété ont la même origine temporelle que l’illusion qu’a chaque être humain d’être une entité séparée du Tout. Ces fondements et cette illusion sont intimement liés, se sont construits ensemble.
Quand votre conscience se sera libérée de votre production mentale et aura rejoint le Tout, alors naturellement vous exprimerez le flot divin de la Vie.

Ce flot est Amour, vous êtes profondément Amour.
Si vous êtes présent à cet Enseignement, c’est sans doute que vous ressentez cette Vérité au fond de vous-même.
Aujourd’hui, vous cherchez des réponses et des solutions « à l’extérieur »…
Quand vous vous serez véritablement Éveillé vous-même, vous serez Amour et il n’y aura plus à chercher ou espérer « ailleurs ».
La communauté d’Amour Universelle n’aura pas besoin de lois, elle ne connaîtra ni argent, ni troc, ni échange, mais un Don collectif naturel permanent et inconditionnel.

Un conseil ?

  • Pourriez-vous me donner un conseil pour m’ Éveiller ?

Restez, le plus souvent possible, dans ma Présence, dans ce champ de conscience Lumineux de CORABUNDA (ou, bien sûr, dans la Présence d’un autre être Éveillé-Incarné !).

Le véritable Chemin ne s’ouvre que dans la Lumière.

Si vous cherchez en dehors de la Lumière, vous avez toutes les chances de continuer à vous épuiser et à vous leurer, indéfiniment, dans l’obscurité.

Venez auprès de moi. C’est dans ce champ de Conscience libéré de la production mentale que vous parviendrez vous-même à vous Libérer.

Venez aussi souvent que possible assister aux Enseignements. 

Écoutez, observez…

À « l’extérieur » de vous, comme à « l’intérieur » de vous…

Restez attentif…

En même temps que vous prenez soin de vous, prenez aussi le plus grand soin de CORABUNDA, des êtres proches qui s’engagent, avec lui, au service de votre Éveil, de la Vie, prenez soin de chacun des êtres qui, comme vous, sont ici, aujourd’hui, avec cette intention sincère de se Libérer. 

Éveillé-Incarné ?

  • Vous dites que vous êtes un être Éveillé-Incarné. Y-a-t-il des êtres Éveillés non incarnés ? Pourquoi cette distinction ?

On peut d’abord noter que, parmi tous les êtres qui se présentent comme spirituellement « Éveillés », quelques très rares le sont véritablement.

Les « vrais » êtres Éveillés Voient ce qu’est la Réalité et expriment leur juste compréhension dans leur comportement distant du monde. Leurs Enseignements singuliers sont pour nous tous, humains, plus que précieux, cruciaux.

Parmi les être Éveillés, un être Éveillé-Incarné est un être dont la Conscience d’Éveil est réalisée jusque dans son corps et dont le Cœur s’est ouvert à l’Amour.

Il devient alors un être Lumineux, source de Lumière-Conscience ou Lumière-Vie.

Non seulement ses paroles, mais aussi son Corps a le pouvoir ou la capacité, en lui-même, d’Éveiller les humains.

Non seulement, il donne un Enseignement, mais il est, lui-même Enseignement.

Ainsi, quand un être Éveillé-Incarné marche simplement dans la rue, sans ne rien « faire » de particulier, alors partout autour de lui, dans son champ de Conscience, les personnes, sans même l’avoir vu ou s’être mentalement rendu compte de sa présence, peuvent soudainement ressentir la Joie, peuvent soudainement s’Éveiller et ressentir une grande reconnaissance envers Lui. 

Partout autour de lui, dans son champ de Conscience, la Vie s’épanouit.

C’est aussi, conséquemment, un extraordinaire guérisseur.

Combien de temps pour m’Éveiller ?

  • En suivant vos Enseignements dans votre Présence, au bout de combien de temps pourrais-je m’éveiller ?

Dès que vous entrez dans mon champ de Conscience, le champ de Conscience de CORABUNDA, le processus d’Éveil commence, c’est instantané.

Dans le même temps, votre mental, c’est son rôle, va faire tout ce qui est en son pouvoir pour rapidement « colmater les brèches » partout où la Lumière commence à mettre en péril sa suprématie.

C’est un combat. 

Un mantra ?

  • Existe-t-il un mantra, une phrase ou un mot que vous prononcez souvent ou que vous pourriez nous recommander de pratiquer ?

Le mot que j’ai prononcé le plus souvent dans ma vie et que je continue de prononcer, de très loin, le plus souvent est : « MERCI ! ».

« Merci » est un très grand enseignement. C’est aussi une énergie très puissante à de nombreux niveaux et notamment pour l’Éveil.

« Merci » indique instantanément la reconnaissance et donc le lien à l’autre. Il aide à se libérer de l’illusion de la séparation, du poison de l’individualisme. C’est un pont sur lequel va pouvoir s’exprimer l’Amour.

« Merci » est le premier mot que j’apprends dans une nouvelle langue étrangère.

Il est pour moi, sans doute, le mot, le « mot-mantra », le plus important.

Je ne vous demande pas de le psalmodier mille fois par jour.

Je vous incite à mettre plus d’attention, de conscience quand vous le prononcez ou quand vous le recevez… puis offrez-le, sans modération. C’est un trésor !

À chaque fois qu’une personne vous dit « merci », elle vous fait ce cadeau merveilleux et humble d’ouvrir un pont fraternel au-dessus d’un gouffre égotique. À votre tour, reconnaissez humblement ce don qu’elle vous fait, reconnaissez que vous n’êtes pas séparés, mais bien ce lien, ces liens interdépendants. Vous partagez, avec elle et les autres humains, ce même état de souffrance existentielle et une même quête d’Amour… Alors, quand une personne, quand un enfant vous dit « merci », quand vous venez d’aider quelqu’un ou que vous venez de lui donner quelque chose et qu’il vous dit « merci »… Dites-lui, en conscience, « MERCI » en retour !

Observez… Petit à petit, cela va changer votre vie. 

Alors MERCI à vous simplement, MERCI en particulier pour votre belle présence à cet Enseignement, MERCI pour la noble intention à l’origine de votre question. 

Mensonge et vérité. 

  • Il m’arrive assez souvent de mentir. Je sais que c’est « mal » et j’aimerais réussir à dire toujours la vérité.  Alors, je culpabilise. Pourtant je vois que mentir m’est souvent bien utile. Pouvez-vous m’éclairer ?

Le mensonge et la vérité dont vous parlez appartiennent tous deux à un mensonge radical qui englobe la quasi totalité de votre vie. C’est ce mensonge que l’on arrête quand on s’Éveille. Ce mensonge primordial, certes inconscient, consiste à vivre identifié à notre production mentale et faire passer ce qui n’est qu’une projection mentale personnelle pour LA réalité partagée par tous. 

99,99…% des humains vivent inconsciemment dans ce « mensonge », dans cette illusion. 

Ainsi, dire la Vérité n’est pas énoncer des paroles spéciales dites « vraies », mais parler depuis un « endroit » qui est Vrai, Libéré de l’illusion radicale, que l’on peut appeler le Cœur Conscient.

Éveillez-vous à ce Cœur Conscient et votre compréhension de la vérité et du mensonge dans le monde sera révolutionnée, bien au delà de ce que vous entendez aujourd’hui comme étant « le bien et le mal ». 

Un marchand d’Éveil ?

  • Comment reconnaître un « marchand d’Éveil » ?

La réponse est dans la question. 

Un marchand indique ses tarifs et vous vend un produit, dans le cas que vous citez, sa « marchandise spirituelle ».

Il vous gardera comme client tant que vous le paierez et uniquement si vous le payez.

Grande, aussi, sera sa tentation de vous « caresser dans le sens du poil » pour vous garder comme client. 

Souvent, le vendeur d’Éveil n’est même pas conscient que sa marchandise ne peut être que du toc. 

Le véritable Éveillé n’a qu’un seul but, vous aider, par Amour, à vous libérer de votre souffrance, en vous amenant à Voir l’illusion à la base de votre vie.

Il n’attend de vous que votre engagement courageux vers vous-même et que, petit à petit, vous ouvriez les yeux sur votre véritable Réalité. 

Il n’a rien à vendre et fera même tout son possible pour vous libérer de l’esprit comptable ou mercantile, véritable poison en vous-même. 

Éveil partiel ?

  • Qu’entendez-vous par Éveil partiel ?

La conscience d’un être humain, votre conscience est comme collée, fusionnée avec votre production mentale. Elle en a donc aussi les limites.

Quand un Éveil se produit, une partie de votre conscience se « décolle », « localement », de votre production mentale.

Parmi les conséquences, une première est que cette « partie décollée » de votre conscience « rejoint » un espace de conscience sans limitation échappant à vos règles, à votre grille mentale. C’est dans cet Espace que peut se créer la Vie, la Beauté, l’Amour. 

Une autre conséquence consiste en la capacité de votre conscience, à l’endroit où elle est décollée, de pouvoir Éclairer, Observer votre production mentale, avec le système de fonctionnement qui va avec, et de pouvoir vous offrir, alors, des révélations salutaires sur vous-même.

Une autre conséquence est la Joie qui apparaît naturellement au moment de ce décollement, une joie liée à votre Libération.

Un Éveil partiel peut être tout petit et éphémère, comme la lumière d’une étincelle dans la nuit. Il peut aussi être petit et cependant pérenne.

Je dis qu’un Éveil n’est plus « partiel » quand il permet à l’Éveillé de ne plus s’identifier, globalement, à sa production mentale, et ce, de façon stable. 

Cet Éveillé prend obligatoirement, globalement, de la distance avec le monde tout comme sa conscience a pris, globalement, de la distance avec sa production mentale. 

Le Chemin de Libération n’est, pour autant, pas terminé… Loin de là !


amour ou Amour ?

  • Quelle différence faites vous entre amour et Amour avec un grand A ?

L’amour « ordinaire » est une réduction, une réalité projetée du Véritable Amour qui, lui, est l’accomplissement suprême de l’être humain.

La conscience ordinaire ne parvient pas à se déployer au-delà de la grille mentale. Cette grille a pour base « l’objet séparé ».

Ainsi, quand un être humain aime, il ne peut aimer que ce que sa conscience voit : sa propre projection d’un « objet séparé », plus ou moins complexe. 

Prenons, comme exemple, une bague de fiançailles en or avec diamant.

On peut la définir comme un petit cercle métallique portant une griffe qui enferme un fragment minéral de carbone très dur et transparent.

On peut aussi la définir comme un symbole de tradition chrétienne d’engagement vers de prochaines noces de mariage.

On peut la définir comme une marchandise qui coûte très cher mais qui est un excellent placement.

On peut la définir comme un symbole de l’abjection humaine car issue de mines d’or et de diamant africaines où sont sur-exploités de misérables adolescents.

Toutes ces définitions sont de nature mentale et viennent se projeter sur un morceau de matière « neutre ». Le mental fusionne ici des définitions avec ce morceau de matière et crée un « objet séparé » qu’il appelle « bague de fiançailles ». 

Si vous perdez la bague dans votre jardin et qu’une limace passe dessus : sans mental, elle est incapable d’en faire un « objet séparé », incapable de se dire : « Chouette, voilà un bijou qui coûte une fortune… je vais l’enfiler pour épater et rendre jalouses les copines ! ».

Constatez que vous avez des dizaines et dizaines de raisons mentales d’aimer ou de ne pas ou plus aimer cette bague de fiançailles. 

Quand un homme aime une femme, il aime un objet-femme particulier, et inversement. Son amour a pour limite, les limites que sa conscience a créées pour définir cet objet-personne.

Au fur et à mesure que cet objet-personne se transforme, l’amour ressenti pour lui s’altère.

Si l’objet-personne change radicalement, le sentiment d’amour s’éteint : c’est la déception, souvent accompagnée de ressentiment.

Par exemple : «Depuis que tu travailles à la télévision, je ne te reconnais plus, tu m’es devenu insupportable… Tu as gâché dix ans de ma vie ! ». 

Il en est de même quand c’est la projection créée par la personne qui aime qui s’est suffisamment transformée.

Par exemple : « Tu adorais tes poupées Barbies, maintenant tu les trouves vulgaires ! »

Ici, les poupées n’ont quasiment pas changé, c’est la projection qui a changé. 

L’amour ordinaire est donc bien conditionné à une projection mentale, plus ou moins « tolérante » dans ses contours.

De plus cet amour ordinaire est ressenti par une personne qui s’identifie aussi, elle-même, à un objet qui est sujet à altération. 

L’Amour avec un grand « A » est le sentiment que ressent l’être Éveillé-Incarné, dont la Conscience s’est libérée de la limitation
mentale et dont le Cœur s’est ouvert.

L’Éveillé-Incarné ne s’identifie plus à un objet, à une définition. Il se vit en tant que Conscience Immuable. 

L’ Amour avec un grand « A », « universel », n’est pas lié à une projection mentale conditionnelle, sur un objet particulier et qui s’altèrera au moindre changement.

Cet Amour est un état d’Être permanent qui s’applique en toute circonstance et envers toute chose.

Le « regardant » est Amour, donc il voit Amour, pense Amour, etc.

Un être humain ne peut connaître l’Amour avec un grand « A » qu’en état d’Éveil.



Les bébés sont-ils Éveillés ?
    •    J’ai lu que les bébés étaient des êtres Éveillés et qu’en grandissant, ils « perdaient » cet Éveil. Êtes-vous en accord avec cette affirmation ?


Un bébé peut, tout comme un animal, vous émerveiller, vous montrer, inconsciemment, ce qu’est le Divin, ce qu’est « vivre pleinement l’Instant Présent », mais comme il n’a, faute de mental, pas encore pu atteindre le stade de « reconnaissance de soi », il ne pourra ni vous Enseigner l’Éveil, ni vous le transmettre par son exemple ou directement par sa Conscience.
Il y a généralement, dans la vie d’un Éveillé, trois phases ou plutôt la succession de trois états de conscience différents :
Le premier état de conscience est celui du bébé, proche de celui d’un animal.
Le bébé n’est pas encore identifié à sa production mentale pour la raison simple que son mental en est encore au stade embryonnaire.
La conscience du bébé « baigne » dans le Divin. Il n’a pas encore la notion du temps, de l’autre, de soi, etc. Il « existe », mais n’a pas encore « conscience d’exister ».
De ce point de vue, un bébé n’est pas encore véritablement un être humain.
Ce sont les interactions de nature mentales qui vont, petit à petit, le transformer en être humain.
Le deuxième état de conscience est celui qui s’établit généralement vers l’âge de quatre ans.
Le logiciel mental du jeune enfant est alors suffisamment nourri, son langage est en place. L’enfant comprend maintenant le monde des humains et y participe pleinement, à son niveau.
Il entre alors dans l’illusion de l’existence séparée.
Comme tous les grands, il projette maintenant sa vie de façon inconsciente sur la réalité physique, se fait prendre aux différents jeux de l’égo.
Par son comportement, il valide, défend, et consolide son identité égotique séparée du Divin.
Il restera dans ce deuxième état de conscience jusqu’à la fin de ses jours… sauf s’il a la rarissime chance, un jour, de s’Éveiller.
Le troisième état de conscience est donc celui de l’Éveillé.
La conscience de l’Éveillé s’est déployée au-delà de la « grille mentale », s’en est « libérée ».
Elle est re-connectée au Divin, à la Nature, au Tout.
L’Éveillé sort des jeux de l’égo et Voit que la séparation, la mort sont illusion.
Il a une production mentale, mais affranchie, Éclairée et n’est plus identifié à celle-ci.
Il exprime, naturellement, la Compassion et l’Amour inconditionnels.
En résumant, un bébé est « un être humain en devenir » qui baigne dans le Divin mais qui est incapable, faute de mental, de se connaître lui-même.
Dans le cas le plus fréquent, un être qui s’est Éveillé est d’abord passé, par une phase, commune à toute l’humanité, de captivité, d’illusion, par une phase de méprise totale sur qui il est et sur ce qu’est la Réalité.
Il y a donc ce chemin : depuis le bain Divin impersonnel, l’être passe par une période « d’isolement », d’absorption dans le monde virtuel du mental permettant la connaissance de soi, puis, seulement pour celui qui s’Éveille, l’être connaît un « retour libérateur » au Divin depuis le monde mental, en gardant sa capacité à « réfléchir » (comme le miroir) et donc à être conscient d’exister.
Donc non, un bébé, même s’il est un être, spirituellement, hautement inspirant, n’est pas un être Éveillé.
Ensuite, il y a les dispositions qu’un être en particulier, un bébé en particulier en l’occurrence, peut avoir pour l’Éveil… mais c’est là un autre sujet !



Revenez régulièrement sur cette page pour découvrir de nouveaux extraits ajoutés.

( © Toute reproduction, même partielle, de ces lignes, est autorisée à condition que soient également cités l’adresse email ainsi que le site corabunda.org .)

corabunda.info@gmail.com – 06 34 04 87 93